• Melibio (2011-2018)
    Comment valoriser la diversité ? 

    Envoyer à un ami

    Comment valoriser la diversité des espèces, des variétés fourragères et des pratiques culturales en AB pour sécuriser les systèmes d'alimentation des ruminants du Massif Central.

    L'AVEM participe comme partenaire technique à ce projet de valorisation des prairies à flore variée et des cultures fourragères d'appoint. Les élevages de l'AVEM servent de base pour le recueil de pratiques (enquêtes) autour des deux thèmes principaux : prairies à flores variées et cultures fourragères d'appoint.

    Mélibio a démarré sa première phase en 2011 et se poursuit jusqu'en 2018 par la mise au point d'un logiciel d'aide à la décision pour constituer des prairies à flore variée adaptées localement : CAPFLOR.

    Un projet multipartenaires

    14 partenaires impliqués :

             

    Les objectifs de MELIBIO

    Deux types de ressources sont étudiés : les cultures fourragères d'appoint (CFA) et les prairies à flores variées (PFV).

    Les prairies à flore variée

    Problématiques visées :

    • Difficulté pour l'agriculteur à définir ses mélanges
    • Difficultés à généraliser les résultats d'essais sur un territoire avec une forte densité pédoclimatique et de pratiques comme le Massif Central
    • Manque de connaissances pour optimiser l'implantation
    • Difficulté à capitaliser les connaissances empiriques

    Les cultures fourragères d'appoint

    Problématiques visées :

    • Diversité des pratiques
    • Pratiques peu étudiées
    • Difficulté à répondre aux besoins en recherche des agriculteurs
    • Difficulté à identifier et à diffuser les pratiques innovantes

    Coeur du projet : 5 objectifs opérationnels

    • Caractériser les innovations en terme de PFV et CFA
    • Développer et diffuser un outil informatique d'aide à la conception d'aide à la conception de mélanges fourragers
    • Définir des itinéraires techniques d'implantation des PFV et CFA
    • Mettre en place un réseau durable d'échanges, soutenu par un outil informatique
    • Optimiser la valorisation des résultats par un panel élargi d'outils.

    Stratégie du projet

    Autour de la diffusion des connaissances

    But : créer un réseau participatif d'apprentissage à l'échelle du Massif Central

    MUTUALISER OPTIMISER INNOVER
    Fédérer les compétences et les expériences (création d'une cellule réflexive pluridisciplinaire : techniciens, experts, chercheurs, documentalistes, enseignants ...) Optimiser les outils existants de diffusion (ex : les outils de démonstration essais bout de champs, fermes de démonstration) par l'échange d'expériences, la coopération entre partenaires, la formation.

    Création de supports pédagogiques à destination de la formation initiale (implication d'élèves de lycées agricoles dans la démarche de recherche)

    Développement d'un outil internet de gestion et de diffusion des connaissances (type wiki).

    Autour des pratiques agronomiques : réalisation d'un outil d'aide à la décision "CAPFLOR" developpe par l'INRA

    Étape 1 : recueil des connaissances pratiques en PFC et CFA

    • Enquête de terrain
    • Bibliographie

    Étape 2 : analyse et définition d'un cadre conceptuel de constitution des mélanges

    • Dans le cadre de l'agro-écologie, par une équipe pluridisciplinaire
    • But : définir les grandes règles d'assemblage (ex : mise en évidence des caractéristiques des mélanges "qui fonctionnent"). Définir des hypothèses.
    • Début de construction d'un outil informatique d'aide à la décision (selon les conditions pédoclimatiques, des espèces /  variétés disponibles et du but recherché.

    Étape 3 : essais, étude sur l'implantation et validation de l'outil informatique

    • Mise en place d'essais ciblés pour répondre aux hypothèses formulées sur la constitution de mélanges
    • Mise en place d'essais ciblés sur les point clés à l'implantation
    • Validation de l'outil informatique

    Étape 4 : diffusion des résultats et de l'outil.

    Certaines de ces étapes seront concomitantes.


    Caractéristiques de l'approche développée

    • Valoriser les connaissances
    • Répondre au problème de la généricité des résultats acquis en les analysant selon un cadre commun
    • Produire des connaissances et des outils concrets face à 2 points critiques : le choix des mélanges et les conditions d'implantation.
    • Développer des outils de diffusion de la connaissance

    Aujourd'hui, le projet a permis la mise au point de l'outil CAPFLOR qui est testé à l'AVEM dans des essais semés en 2014 et 2016.

    • Attaque du loup

    • En cas d'attaque du loup

      RECOUVRIR les brebis (bâche, etc... vis à vis des vautours) après avoir pris des photos des bêtes tuées ou blessées ainsi que les morsures.


      POUR L'AVEYRON, APPELER :
      1) la gendarmerie
      de la Cavalerie : le référent loup, M. Perrier 05 65 62 70 01

      2) Les gardes de l'ONCFS :
      M. Auger            06 27 02 58 41
      M. Caylus           06 27 02 58 93
      M. Cazabonne    06 27 02 58 95
      M. Minici            06 27 02 58 94
      M. Penguet        06 43 21 67 51
      M. Tourniet        06 25 03 21 20

      3) Le TAM-TAM info attaque instantanée :
      Frédéric Goujon (éleveur) 06 75 06 83 05

      4) Un autre éleveur(se) pour ne pas être isolé(e) dans les démarches de constat.
      Le constat initial conditionne toute la suite. Bien lire soi-même les questions et les réponses inscrites

      POUR LA LOZERE, APPELER :
      L'ONCFS : 04 66 65 16 16


      POUR L'HERAULT, APPELER :

      Le garde de l'ONCFS :
      M. Arnaud       06 83 61 16 45

  • Les partenaires
    les partenaires