• Pro-Abiodiv 2012-2014

    Envoyer à un ami
    L'AVEM est partenaire du projet Pro-ABIODIV mené par l'ITAB (Institut Technique de l'Agriculture Biologique) animé par Fréderic Rey (ITAB) et Laurent Hazard (INRA, UMR AGIR 1248). Ce projet, financé par le ministère de l'agriculture (fonds CASDAR) a permis à l'AVEM de financer pendant 3 ans un poste d'animateur de la Maison de la Semence.

    Les partenaires

    ITAB, INRA UMR Agir- UE-DIASCOPE, CA64, Plateforme Agrobiologique d'Inter Bio Bretagne à Suscinio (P.A.I.S.), AgroBio Périgord (24), CIVAM bio 40, CIVAM BLE (64), Réseau Semences Paysannes, Cultivons la Biodiversité en Poitou-Charentes, Association Vétérinaire Eleveurs du Millavois, Ecole Nationale de Formation Agronomique, EPLEFPA du Périgord .

    Objectifs et stratégie

    Produire en réduisant les intrants, tout en s'adaptant aux aléas climatiques nécessite de réinjecter de la biodiversité végétale dans les systèmes de production. Pour l'alimentation des ruminants, cela se traduit par une valorisation de la diversité interspécifique par la culture de mélanges, et de la diversité intraspécifique pour augmenter l'adaptabilité des variétés cultivées.

    Néanmoins, cette innovation agroécologique se heurte à plusieurs difficultés :

    1) La réduction de l'agrobiodiversité mise en marché ;

    2) L'inadaptation des variétés actuellement sur le marché à l'agriculture biologique (AB), les faibles intrants (FI), ou les conditions sèches ;

    3) L'accès parfois difficile aux ressources génétiques préservées dans les banques dont l'avenir est menacé par des financements non pérennes ;

    4) Le manque d'outils, et de schémas génétique pour la gestion dynamique des ressources génétiques végétales.

    Face à ces difficultés, émergent des collectifs qui mettent en place un nouveau mode de gestion des ressources phytogénétiques. L'objectif du projet Pro-ABiodiv est d'accompagner ces collectifs dans le développement d'une gestion dynamique et locale de ressources génétiques d'espèces fourragères et de maïs. Celui-ci participe d'une part, à l'amélioration et la sécurisation de l'autonomie alimentaire des élevages en AB ou FI, et d'autre part, à la conservation de la biodiversité.

    Nous proposons de capitaliser ces expériences pour concevoir, évaluer, et promouvoir un prototype de Gestion Dynamique Locale (GDL). Notre stratégie d'action se décline en 4 objectifs généraux :

    1) Organiser la co-conception de prototypes de GDL en impliquant les acteurs participant à ces dispositifs (animateurs-techniciens, agriculteurs, chercheurs et formateurs),
    2) Formaliser ces prototypes (schéma de gestion, outils, organisation collective, assurance qualité),
    3) Evaluer ces prototypes,
    4) Valoriser et diffuser le concept de GDL, former des animateurs-techniciens pour mettre en œuvre cette gestion dynamique, ainsi que les agriculteurs et les chercheurs s'impliquant dans ces dispositifs.

    Ce travail a permis la remise en culture de populations légumineuses et céréales sur la zone qui s'échangent aujourd'hui entre voisins.

    La collaboration partenariale a produit un  ouvrage collectif "Gérer collectivement la biodiversité cultivée" - Educagri éditions - 2015 et une vidéo "graines de troupeau".

    • Attaque du loup

    • En cas d'attaque du loup

      RECOUVRIR les brebis (bâche, etc... vis à vis des vautours) après avoir pris des photos des bêtes tuées ou blessées ainsi que les morsures.


      POUR L'AVEYRON, APPELER :
      1) la gendarmerie
      de la Cavalerie : le référent loup, M. Perrier 05 65 62 70 01

      2) Les gardes de l'ONCFS :
      M. Auger            06 27 02 58 41
      M. Caylus           06 27 02 58 93
      M. Cazabonne    06 27 02 58 95
      M. Minici            06 27 02 58 94
      M. Penguet        06 43 21 67 51
      M. Tourniet        06 25 03 21 20

      3) Le TAM-TAM info attaque instantanée :
      Frédéric Goujon (éleveur) 06 75 06 83 05

      4) Un autre éleveur(se) pour ne pas être isolé(e) dans les démarches de constat.
      Le constat initial conditionne toute la suite. Bien lire soi-même les questions et les réponses inscrites

      POUR LA LOZERE, APPELER :
      L'ONCFS : 04 66 65 16 16


      POUR L'HERAULT, APPELER :

      Le garde de l'ONCFS :
      M. Arnaud       06 83 61 16 45

  • Les partenaires
    les partenaires